Jardin du voyageur

15 janvier 2018

Bye bye KERALA, Hello KARNATAKA : Mysore, Hampi & Gokarna

Salut groupe,

 

J'ai quitté Munnar pour rejoindre Mysore. Je voulais surtout visiter le fameux Palace. Et Diane (Irlandaise) que j'ai rencontré chez Amma m'a rejoint et depuis nous voyageons ensemble, ce qui n'a pas été de tout repos car elle a été quelque peu héritable et héritée par tout et n'importe quoi ce qui m'a demandé beaucoup de controôle, ce qui est une excellente chose pour moi. Mais quand même, je ne voyage pas pour entendre ronchonner tout le temps hihihihi du coup, depuis que nous sommes à Gokarna, elle vit sa vie et moi la mienne et ici j'ai rencontré une bande de musicien super cool avec qui je passe mon temps. La vie à Gokarna est simple, très peu d'internet, beaucoup de plage, beaucoup de rires, des bons repas et énormément de chaleur. Ce qui cloture parfaitement bien mon séjour avant mon retour au froid !

 

Mysore est une ville assez animée mais je l'ai trouvé très agréable. J'y ai rencontré Raz (israelien mais vit à Amesterdam) et Gill (US) dès mon arrivé et Diane s'est greffée à nous. Je suis in love avec Raz (pas de malaise il est de l'autre bord ;) ) j'irais surement lui rendre visite à Amsterdam dès qu'il sera de retour.

 

DSCF6018

DSCF6099

DSCF6136

DSCF6150

DSCF6154

Ce palai est vraiment chouet, il me rappel un peu mon séjour au Rajasthan.

 

 

 

Posté par melanierollinger à 05:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]


06 janvier 2018

KERALA part 4 : Amma's Ashram & Munnar

Salut à toi ami lecteur,

 

Tout d'abord, je vais commencer par te souhaiter une magnifique année 2018, qu'elle t'apporte santé, amour, gloire et beauté ! :)

AMMA'S ASHRAM

L'année a pour moi commencé plutôt pas mal avec de belles rencontres au compteur. J'ai passé ma fin d'année chez Amma. Alors c'est comment chez Amma ? Hum.. je ne sais pas vraiment quoi en penser. Ca ressemble à des HLM, ou 6000 personnes peuvent y vivre, oui c'est une ville à lui seul cet ashram. Il y a la présence de militaires et du fil barbelé tout autour, ce qui je dois avouer m'a un peu choqué. A priori, 6 mois en arrière, tout cela n'était pas présent, il y aurait eu des menaces de mort .. d'où toute cette protection Bref ! Je n'ai évidemment pas adhérée au côté dévotion de l'ashram mais je n'y ai passé que 4 jours donc je n'ai pas vraiment de recul face à ce dernier. Pour moi c'est un gros business qu'il faut faire tourner, et ça ne fonctionnerait pas sans l'aide des bénévoles pour beaucoup occidentaux qui font les SEVA ! Qu'est ce qu'un seva ? C'est un geste, une action que l'on fait par envie sans rien y attendre en retour. J'ai moi même fait des seva, j'ai participé à la cuisine. L'intéret est aussi de rencontrer d'autres personnes.

J'ai eu mon Darsham, bon bin là aussi ... le gros flop ! là ou certaines personnes pleurent, ou ressentent quelque chose de particulier, moi ... c'était un flop ! J'ai rien ressenti. J'ai beaucoup aimé toute la gestion du Darsham ! Il faut faire la queue, attendre son tour, puis on monte sur l'estrade et on attend encore bref, autour d'Amma, il y a tout un staff de fou. Et en quelques secondes tu as ton darsham et c'est fini !

Malheureusement aucunes photos ne sont autorisés dans l'ashram donc je ne peux vous montrer tout cela en image. C'était une expérience que je referais peut être mais plus longtemps afin de m'imprégner de l'athmosphère. J'ai rencontré des gens qui y sont depuis des mois et des mois. Impressionnant !

 

MUNNAR

Lors de mon séjour chez amma, je logeais dans une chambre avec deux filles, dont Vally, autrichienne. Je lui ai fait part de mon désire d'aller à Munnar, voir les plantations de thé et épices et elle m'a demandé si elle pouvait m'accompagner. Évidemment, j'ai dit oui ! Puis nous avons déjeuné ensemble afin de parler de notre voyage et là un homme, Manuel, allemand, nous entend et nous demande si il peut se joindre à nous ! Allé, plus on est nombreux mieux s'est. Donc nous réservons un taxi pour le 2 janvier, 6h du mat'. Nous sommes restés deux jours ensemble. Sur place j'y ai retrouvé Natan, israélien, que j'avais rencontré très brièvement chez Amma. Nous avons passé le reste de mon séjour ensemble.

Il nous aura fallu 6/7h pour rejoindre Munnar en voiture, nous aurions pu prendre l'option bus/train, moins cher mais sûrement plus longue et plus d'organisation. J'ai cru que j'allais vomir à chaque instant ... Punaise route de montagne made in India avec des coups de freins à chaques secondes agrémenté de klaxons ... wahouuuuuuuuuuuuu ça décape à mort. J'avais oublié !

Munnar est l'endroit où l'on cultive Thé et épices. Nous avons fait un treck de 15 km avec un guide qui nous a expliqué les différentes épices cultivées. Très intéressant, j'ai beaucoup appris.

C'est vraiment très joli, voyez en images

 Voici de la cardamone

Munnar (4)

Munnar (7)

 Voici du café

Munnar (27)

Munnar (32)

Cacao ...

Munnar (26)

Munnar (37)

Clou de Girofle & noix de muscade

Munnar (30)

Munnar (39)

 Autres fruits :

Munnar (28)

 

 

Paysages :

Munnar (41)

Munnar (46)

Munnar (73)

Munnar (77)

Munnar (78)

Munnar (14)

Munnar (15)

Munnar (16)

Munnar (93)

Munnar (95)

 

Moi by Matan (1)

Moi by Matan (3)

Moi by Matan (4)

Moi by Matan (11)

 

 

 

Posté par melanierollinger à 02:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 décembre 2017

KERALA part 3 suite : Alleppey

Salut la compagnie,

 

Alors maintenant que Noël est passé, vous préparez le nouvel an j'imagine ! :)

J'ai passé ma journée sur un bateau à rame et je suis partie à la découverte des backwaters. Voyez en image plus bas !

Bon autant vous dire que si c'était à refaire je ne le referais pas ! POLLUTION à mort, c'est vraiment abusé. Les gens n'ont aucune conscience de leur geste. J'ai vu une dame jeter son papier dans l'eau, ici c'est normal évidemment ... Moi ... c'est difficile d'accepter cette facette surtout quand je la prend en pleine face. Au dela de ça, il faut voir ce défiiler de bateaux à moteur, plus ou moins gros avec une à plusieurs personnes dedans, une autoroute 100% touristique (indiens et occidentaux confondu) et pour cloturer, les gens mangent les poissons de cette rivière, il se lave la dedans et lave leurs habits bref, on parle beaucoup du Gange mais celle là c'est pas mal non plus !!! Je préfère largement le Gange, la pollution est différente ! Bref, impuissante je le suis face à tout ça et évidemment grosse déception. Snif snif snif.

 

Par contre, les femmes sont d'une beauté dans le sud c'est merveilleux, elles ont grace et élégance en elles. Les hommes, quant à eux, sont ... pouf, vraiment charmants ! Et tous arbordent un sourire email dyamant. Des rayons de soleil ambualnt. C'est super. Tout le monde dit bonjours juste pour dire bonjours, c'est super agréable. Bref, les gens au Kérala sont vraiment différent des gens du nord, c'est impressionnant. J'adOre.

Demain matin je prends le ferry pour me rendre chez Amma, 8h de ferry :) Je n'aurais donc plus internet à partir de demain.

Alleppey Backwaters (51)

Alleppey Backwaters (57)

Alleppey Backwaters (58)

Alleppey Backwaters (63)

Alleppey Backwaters (68)

Alleppey Backwaters (59)

Alleppey Backwaters (32)

Alleppey Backwaters (34)

Alleppey Backwaters (36)

Alleppey Backwaters (38)

Alleppey Backwaters (1)

Alleppey Backwaters (2)

Alleppey Backwaters (3)

Alleppey Backwaters (10)

Alleppey Backwaters (13)

Posté par melanierollinger à 14:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 décembre 2017

KERALA part 3 : Alleppey

Namaskarji,

 

J'ai quitté BBI le 25 dans l'après midi, pour rejoindre Fort Kochi et suivre un cours de cuisine qui a été fabuleux.

Quitter Satya et Garance a été pour moi fort en émotion, une partie de moi avait envie de partir, une autre pas du tout. J'ai tellement apprécié être en leur présence. L'énergie était belle et simple, Satya est une femme formidable au parcours atypique, ce genre de personne que j'aime rencontrer et apprendre à connaître. Garance quant à elle, impose le calme et la sérénité de part sa présence. Vous voyez ces belles personnes qui donnent du sens à votre existence. Je suis certaine parfois vous avez ressenti cela, une présence, une discutions et hop, vous avez compris certaine chose comme ça, en un claquement de doigts. Bin moi, ce séjour a répondu à pas mal de questionnements ou dû moins à contribué à ma réflexion sur la vie. Un énorme merci pour votre partage et votre bienveillance mesdames.

Le 26, j'ai pris le bus local pour deux heures de route, pour rejoindre Alleppey, en peu plus au Sud où je comptais juste passer la nuit et reprendre un ferry, 8h de trajet pour rejoindre Kollam, mais lorsque je suis arrivée à Alleppey, ça na pas été si simple de trouver un logement mais une fois de plus, mon ange gardien m'a sorti de cette situation qui je dois bien l'avouer a fait monter le stresse en moi, peur de ne pas trouver de logement ... insécurité !

Donc dès que je suis arrivée, je me suis mise à la recherche d'une chambre mais voilà, tout était complet dû aux vacances et fêtes de fin d'années, les Indiens sont eu aussi en voyage... aye ! Donc après avoir parlé à des touristes,et avoir eu quelques refus par des hotels, un homme m'interpelle gentiment et me demande si je cherche une chambre ... OF COURSE !  Il me propose de me montrer son logement mais me prévient que se n'est pas fini, c'est en construction blablabla, ok allons voir. Ok, j'arrive sur place et je me rends compte à quel point oui c'est en travaux ! Aie aie aie, je ne me sens pas en incécurité mais je ne me sens pas non plus de rester là, c'est trop en travaux même pour une nuit, il  y a des limites que je ne veux pas franchir ! Je lui fais part de mon sentiment et il me propose sa chambre, il vit avec son cousin ... Mouais ça me botte moyen quand même, je lui dit que je ne me sens pas à l'aise à l'idée de rester seule avec eux deux. Ils comprennent et trouve pour moi un endroit où rester. Je me retrouve donc sur son scooter à lui faire confiance et j'ai bien fait ! Je souhaitais rester seulement une nuit mais après réflexion je vais rester ici jusqu'à ce que je parte pour rejoindre l'Ashram d'Amma. Je me sens bien et j'ai pas envie de courrir, j'ai besoin de me poser et de préparer le reste de mon voyage.

Hier, ce que j'ai ressenti n'étais pas agréable, et je ne veux pas que ce voyage soit un stresse car je n'ai rien prévu. Dans le sud de l'Inde la mentalité est totalement différente, et je dois m'y adapter.

 

Alors est ce que manger végétarien vous donne envie ???

DSCF5686

DSCF5688

DSCF5689

DSCF5690

Posté par melanierollinger à 06:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 décembre 2017

KERALA part 2 : Big Banana Island

Joyeux Noël à toi ami(e) lecteur (trice),

 

J'ai passé ces 5 derniers jours à Big Banana Island (une heure de route au nord de Kochi), où j'y ai retrouvé ma prof de yoga, Satya, avec qui j'ai entrepris ma formation en Belgique il y a quelques mois. Cet endroit est idéal pour des retraites ayurvédique (médecine indienne), ici c'est vert, isolé, très calme en bordure d'un fleuve.

Lorsque je suis arrivée, il y avait Satya, Garance, Julie, Delphine et Pierre-marie. Avec Delphine & Julie nous suivons la même formation. C'était pour moi un moment très plaisant quant au partage de ces journées en dehors de la formation. N'ayant pas l'occasion de partager plus avec elles au quotidien, dû à la distance, ça nous a permis de nous découvrir avec une belle intention & énergie. Delphine & Julie sont parties deux jours après mon arrivée car elles avaient le désir de célébrer Noël avec leur famille.

Qu'est ce que j'ai fait donc pendant ces 5 jours ??? Bin, pas grand chose en terme d'activité... Réveil à 6h pour une pratique, 8h petit dej', suivi d'une étude de texte, pause, repas du midi vers 13h, parfois étude de texte, parfois repos, échange, temps libre, puis une pratique vers 16h, repas du soir et on fini par un chant avant d'aller se coucher. Il y a de belles énergies lors du chant d'un Mantra. J'aime particulièrement les moments de chant.

Puis parfois le rythme change, comme samedi, nous avions prévu une journée de silence ! Hummm, mais qu'est ce donc ??? Une journée où l'on ne parle pas me direz vous et vous n'avez pas tort MAIS pas seulement, sinon ce serait trop facile hahahahhahah.

Une journée de silence, c'est une journée où l'on arrête toute activité mentale. C'est à dire, nous ne devons pas penser, pas lire, pas être connecté, pas communiquer. Le travail consiste à vivre avec son intérieur, de cesser toute agitation mental pour laisser place à la méditation, qui amène vers la conscience, vers la spiritualité. Ce travail a été pour moi pas si facile, non pas à cause de l'agitation car je suis en paîx en ce moment, donc mon mental est très calme, mais l'ennuie m'a touché très vite. J'avais pas envie ce qui ne m'a pas aidé, mais j'avais envie d'essayer et de voir, donc j'ai fait de mon mieux et à 17h, après la pratique de l'après-midi, j'ai craqué et j'ai repris mon téléphone et mon livre. Mais j'étais fière d'avoir tenu tout ce temps sans craquer. C'est une première et probablement pas la dernière. Petit à petit ... je passerai les étapes et je viendrai à apprécier ce silence.

Ces quelques jours dans mon voyage auront permis de poser les choses, de me poser aussi. Ce qui, je pense, va me permettre d'apprécier encore plus mon voyage, surtout que ma prochaine grande étape est l'Ashram de AMMA. Vous avez déjà entendu parlé d'Amme ? C'est cette femme indienne qui parcourt le monde et donne le Darhsan, (elle étais d'ailleurs il y a peu de temps à Chalon en Champagne.) Elle prend dans ces bras des milliers de personnes et (s')offre à l'autre dans un amour inconditionnel. Affaire à suivre les amis ... J'ai bien hâte.

 

Voici quelques photos de BBI

 

BBI (55)

 

BBI (54)

 

BBI (46)

BBI (52)

BBI (56)

BBI Sunrise (5)

BBI Sunrise (19)

 

Yoga BBI (1)

Yoga BBI (2)

Yoga BBI (3)

Yoga BBI (4)

Yoga BBI (5)

 

Posté par melanierollinger à 18:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]


19 décembre 2017

KERALA part 1 : KOCHI

Fraîchement arrivée à Kochi au sud de l'Inde, dans la région du Kerala, une chose me frappe dès mon arrivée...

Le silence !!! Inhabitée à cela dans l'Inde du nord, il y a une énOrme différence.

Au delà du silence ;

***Les routes sont belles,

***Les gens sont hyper cool, ici on dit "shanti shanti" on peut le traduire "tranquille le chat",

***Le regard des hommes n'est absolument pas le même que celui auquel j'étais habituée,ce regard n'est pas dérangeant du tout,

***On ne te dérange pas tous les 2 mètres,

***C'est je trouve assez propre, bon je sais tout est relatif qu'en on parle de propre en Inde hein mais quand même c'est surprenant,

***On peut être en bermudas & top sans que ce soit mal pris,

***Il n'y a que très peu d'animaux, j'ai seulement vu quelques chèvres, alors que dans le nord, vaches, cochons, chèvres, chiens sont omiprésents,

***Les gens sont très souriants, ils disent bonjours juste pour dire bonjour, et ils parlent tous anglais, hommes & femmes...

Bref, un choc hyper apprécié. C'est géniiiiiiiial.

A Kochi, il y a vraiment toutes les religions et ce qui est vraiment étonnant à mes yeux c'est cette unitée entre elles. J'ai aujourd'hui visité un temple Jaïn, une synagoge, une église, une basilique, j'aurais pu visiter la mosquée mais c'étais trop loin ! Bref, ce soir j'ai parlé à des musulmans et chrétiens et tous ont le même discours... ici les religions n'ont aucune difficulté pour vivre ensemble. Un musulman ce soir (tenait un stand de lampions en forme d'étoile, c'est ici une tradition pour Noël de mettre ça chez soit au plafond en guise de lustre) avait fait une crèche, car il dit être un humain du monde. Une dame, chrétienne m'a demandé de quelle religion j'étais, j'ai expliqué que je ne croyais pas au Dieu auquel elle croit mais que je pense que Dieu est en chacun de nous, nous avons tous une part divine en nous et que mon Dieu à moi c'est l'univers, le pouvoir de l'Homme et de ces énergies. Je crois en la pensée positive. Je crois en la nature, Pachamama que je remercie bien souvent à travers mon travail mais aussi à travers mes voyages et dans la vie de tous les jours. Mon dieu c'est vous, c'est Nous. Elle a sourit et m'a comprise.

Voici quelques photos de Kochi, je me suis promenée toute la journée, j'ai ce soir j'ai été voir un spectacle de dance traditionnelle, Kathakali, et j'ai partagé ma table avec une allemande (celle qui fait le dessin su une photo plus bas), demain je pars à une heure au nord ôù je vais retrouver ma prof de yoga SATYA, avec qui j'ai commencé une formation en belgique y a quelques mois et se trouve actuellement avec un groupe de belges non loin de Kochi où elle donne un enseignement.

Om <3

Kochi (47)

Kochi (57)

Kochi (62)

Kochi (63)

Kochi (50)

DSCF5459

DSCF5469

DSCF5470

DSCF5472

DSCF5474

DSCF5418

DSCF5423

DSCF5432

DSCF5445

 

DSCF5451

Posté par melanierollinger à 19:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 décembre 2017

VARANASI

Salut les amis,

Voilà maintenant une semaine que je suis arrivée au chaud ! Je suis bien loin des chants de noël, et ça me va bien. :)

Mon arrivée à Varanasi fut bruyante, poussiéreuse, rien de surprenant en soit ! 

DSCF5326

Varanasi longe le Gange, la ville est formée par différents quartiers qui ont tous ce que l'on appel une "ghat". Ces ghats font face au Gange. Chaque ghat a une histoire et a un nom. Je ne pourrais pas vous dire combien il y a de ghat car il y en a vraiment beaucoup. Une ghat c'est un enchaînement de marches qui partent du Gange et rejoignent plus haut la ville. Évidemment il y a de la vie sur ces ghats, les gens méditent, mangent, se lavent dans le gange, font des offrandes, lavent les animaux, boivent un Chaï... et il n'y a pas de véhicules. C'est assez apaisant.

DSCF5199

DSCF5181

DSCF5194

 

DSCF5211

DSCF5206

 

Cette ville est spéciale, dans le sens ou ici on y vient pour mourir, se faire incinérer.Les corps sont brûlés sur deux Ghats. Essentiellement les hommes assistent aux crémations. La femme qu'en à elle, est à la maison en train de pleurer sa perte et de s'occuper des autres invités. Les femmes ne viennent pas sur le lieu de la crémation car il faut être fort, et ne pas montrer sa tristesse... Bref, toute une histoire à l'Indienne. :)

Il y a tout un rituel, auquel, je n'ai pas assisté. Les corps sont mis sur des planches en bois, recouvert de différents tissus, celui du dessus est fort en couleur dans les tons jaune, orange, rouge et brillant. Ce dernier tissu est retiré avant la crémation et seul un tissu blanc recouvre le corps. Puis le corps est porté et déposé sur une "cheminée" ou du bois a été déposé au préalable. Puis un membre de la famille va chercher le feu et met le feu à la cheminée et le corps brûle à son rythme. Je ne serais pas vraiment comment vous expliquer cela. Il est interdit de prendre des photos donc je ne peux pas vous montrer exactement.

M'enfin, c'est intense et c'est toute la journée, à la vue de tous. Je me suis arrêtée plusieurs fois pour regarder le processus, je n'ai pas ressenti de tristesse. Je me disais justement qu'ici la mort est un sujet réel, admis, accepté par tout le monde, petits et grands, et tout humain a un droit de regard ; les animaux ; chèvres, vaches & chiens sont présents aussi pour la nourriture et la chaleur. C'est pas une grosse affaire. On y est confronté dès la naissance et j'aime assez cette manière d'être face à la mort. Lorsque je regardais ces corps brulés, (il y en a plusieurs qui brulent en même temps mais chaque corps à sa propre cheminée), j'ai vraiment pris conscience que notre passage sur terre n'est rien. Nous sommes tellement petit dans cet univers. Et en quelques heures, pouf, nous (re)devenons poussière...  

La perte d'un proche, n'est jamais chose facile car il y a l'affecte qui est là, mais pour moi ce n'est pas la mort qui est douloureuse, c'est le fait de me dire que plus jamais je ne verrais cette personne, seul les souvenirs restent. C'est l'égo qui me parle et me fait mal. Nous sommes tous ephémères sur terre alors faisons en sorte d'aimer notre vie, et de faire que ce chemin entre la naissance et la mort soit aussi plaisante que possible :)

 

DSCF5215

 

Tous les jours, au lever et coucher du soleil, des "Aarti" (cérémonies) sont faites pour le Gange. Ces cérémonies sont ultra vivantes, avec de la musique, des instruments parfois, des haut-parleurs, de la fumée, de l'encens...

Après l'Aarti du matin, il y a un cours de yoga donné en plein air, ouvert à tous. C'est vraiment sympa. Les femmes sont séparées des hommes, il y a des tapis à même le sol, chacun prend place, puis un Guru (professeur), vient donné sont enseignement en Indi. J'y ai participé une fois, c'était super. L'accent est mis sur les pranayamas (contrôle du souffle). Cette session est surtout faite pour réveiller le corps en douceur. C'est très agréable. Un moment de partage et un moment pour soi.

 

DSCF5154

DSCF5306

DSCF5312

DSCF5292

 

Varanasi une expérience en Inde, chacun la vie à sa manière, moi, je n'ai rien ressenti de particulier, ce qui n'est pas négatif, c'est mon expérience. Je m'y suis sentie bien mais j'ai pas eu de révélation ou de mauvaise expérience.

 

Om Shanti

Posté par melanierollinger à 04:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 avril 2016

Un voyage pas comme les autres …

2016, année de renouveau, année de transition, sûrement un bon cru cette année ! Pour beaucoup d'entre nous, c'est le cap des 30 ans … Rassurez vous, l'age c'est peu important, surtout si comme moi, vous paraissez 22 ans !

2016, c'est :

I : Un voyage magnifique pour bien commencer cette nouvelle année,

II : Effectivement ce passage de l'age mature et responsable ... je me revois pourtant 10 ans en arrière avec mon jean Levis à pattes d’éléphant que je portais le 15/04/2006 qui est aujourd'hui complètement démodé mais qui portant me va toujours aussi bien.

III : Et surtout ma migration dans le sud.

Ce pays si différent, inexploré, Ce pays où Marco Polo, Christophe Colomb, Samuel de Champlain et tous ces grands explorateurs ont préféré laissé l'exploration à d'autres...

Ici, il ne fait pas chaud, il neige fin avril, si il ne neige pas il pleut, si il ne pleut pas il fait gris, si il ne fait pas gris il y a du brouillard, si il n'y a pas de brouillard il y a du vent et si il n'y a rien de tout ça, on peut éventuellement rencontrer notre ami le soleil au moins pour quelques minutes dans l'année. Ce pays a mauvaise réputation et aujourd'hui je comprends pourquoi. Ma copine, m'a même offert la trilogie … non non non, je ne parle pas du Seigneurs de Anneaux, mais plutôt : écharpe, bonnet, chaussette ! Histoire d'être sûr d'affronter ces conditions climatiques drastiques.

Et le pire du pire c'est qu'ici même la 3G ne passe pas !!! Le sud c'est pas forcément le pied en faite.

Heureusement le rayon de soleil je le trouve ailleurs dans ce pays du sud. Ce sont les migrants qui rayonnent ici, car, ils sont heureux d'avoir trouvés un endroit où être, apprendre, partager, vivre en toute simplicité.

Dans cette communauté, on apprend la vannerie et le maraîchage. Tout le monde à son 15m² et le reste on le partage. Ici c'est pas si pire, c'est même bien. L'ambiance hippie/colo/coloc pour adulte rayonne en moi. On peut s'isoler si besoin, on peut aussi trouver des copains pour faire la fête sur le kiosk du village sans que la police vienne nous faire un coucou, partager La pizza du lundi soir, mais aussi partager le pisse mémé du matin, midi, goûté ou soir, y'a pas d'heure pour un pisse mémé de toute façon, et y'a pas d'heure pour rire aussi.

Bref, les migrants ici ne veulent de mal à personne, ils veulent juste vivre pleinement et gaiement. Ils savent aussi que dans 10 mois ils devront (re)migrer ailleurs, alors ils profitent du moment présent, de ce temps offert avec ces belles personnes, et évitent de penser à leur statut de migrant !

Vous l'aurez compris ou pas... ici c'est le sud de la Champagne, la Haute-Marne, Fayl Billot plus précisément, là où j'ai posé mes valises depuis février pour me former à devenir responsable d'exploitation agricole en maraîchage. Une formation de 10 mois avec quelques semaines de stage.

Je me sens chez moi dans mon 15m², y'a pas de surplus, pas de TV, un petit placard et tout ce qu'il faut pour vivre simplement mais sûrement.

J'aime passer du temps avec mes camarades de promo, 6 mecs : plutôt pas cons, plutôt drôles, plutôt gentils, avec des personnalités fortes et intéressantes bref, dès jeunes trou duc' attachants!

Simon, 25 ans qui est sur Badoo (ou badoo qui est sur lui!!!???) dit mon coq car il m'appelle ma poule ! Lui c'est notre fou-fou, barbe & cheveux long le tout de manière déstructurée, oreille percée et toujours le sourire aux lèvres, toujours égal à lui même. Il a un projet dans l'Allier mais ne compte pas s'installer de suite.

Thomas et Romain des Ardennes.

Thomas, 25 ans, notre « sage », il a toujours des jeux de mots pourrit que l'on aime plus au moins bien. (Je parle des jeux de mots, lui c'est sur on l'aime). Il souhaite s'installer avec sa femme en tant que maraîcher dans les Ardennes.

Romain, 25 ans, yeux clair, dreadlocks, style babacool, très cultivé, souhaite s'orienter plus vers la permaculture. Il me vend toujours du rêve lorsqu'il me parle de sa vision de la vie et de son projet de vie.

Pierre, 28 ans, il vit à Langres. Lui, il a toujours le mot bien placé qui fait bien rire, il a aussi la bougeotte, aime chantonner, faire du bruit avec ses chaussures, sérieux (en apparence), intellectuel (en apparence) de la classe, il souhaite s'installer comme Le maraich' de Langres, il a tout mon respect mon pierro !

Laurent, l'ancien de la promo (52 ans!), belle homme, sportif, chauve, calme, patient et mature. Il nous amène calme et réalité. Lolo est de la Marne. Il a un beau projet avec sa femme d’accueil/séminaire/maraich' quelque part en France.

Et enfin Benjamin, entre 24 ans, grand, longiligne, cheveux long, il croit en une alimentaion saine et crue et moi aussi j'y crois ! Il a beaucoup de savoir et nous fait souvent par de son mécontentement. Très intéressant il aspire à une vivre en toute simplicité.

Notre groupe est formé de personnes motivées, cultivées, avec qui, il est toujours (ou presque toujours ! ) agréable d'échanger. Ca fait aussi du bien au moral d'échanger avec des gens qui aspirent un peu plus au même mode de vie auquel j'aspire.

Les formateurs sont compétents et humains. Ici la vie est cool, je me lève à 7h30 pour être dans la salle de cours à 8h, il me faut environ 10 secondes pour me rendre de ma chambre à la salle de cours, environ 3 minutes pour aller jusqu'à la cuisine et sûrement 2'45 minutes pour aller à la boulang' quand je ne commande pas mon pain chez le boulanger bio le mardi qui nous livre le jeudi, tout comme nos commandes de légumes qui sont cultivés sur l'exploitation et livrés le jeudi aussi. On achète local, pas chère, bio et vous le savez quand c'est bio c'est bion !

Me voilà « posée », pour cette année. C'est pas tous les jours simples je dois l'avouer. J'ai parfois envie de tout plaquer et de packer mes affaires pour découvrir le monde et ses richesses. Le voyage me manque, enfin c'est surtout cette sensation de liberté qui me manque, vivre sans contraintes ni obligations, avoir un travail-vacances dans un cadre idéal. Le plus difficile cette année sera de faire face aux problèmes financiers que ça engendre, être en formation signifie réduction de budget (divise par deux le budget). Mais malgrès tout, cette formation est une aubaine et je suis ravie d'être ici, ma migration à Fayl-Billot est un voyage à lui seul mais il y a des jours où le voyage est long et où je repense à mes 20 ans ...

Mais aujourd'hui je suis migrante et j'ai 30 ans …

 

Posté par melanierollinger à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2016

Lac Titicaca, un site MERVEILLEUX

Salut la compagnie,

J'espère que vous allez bien malgré le froid !? Je vais tacher de vous ramener de la chaleur car ici c'est caliente.

Nous sommes arrivées à Puno vendredi dans l'après-midi. Après avoir exploré la ville d'un œil furtif, nous nous sommes retirées dans nos appartements pour nous reposer … Le trajet fut épuisant ! Hahahaha

Bon blague à part, Puno, 3800m d'altitude, cette ville qui borde le plus grand lac d'Amérique du Sud et le plus haut plan d'eau navigable au monde, j'ai nommé ===> Le Lac Titicaca.

Une beauté de la nature, de part sa sérénité, mais aussi par ce camaïeux de bleu et le contraste des couleurs entre ciel et terre.

Bipbipbip 6h le réveil sonne ! Bonjour on est samedi et aujourd'hui c'est découverte des Iles Uros et Taquille ! Dans une heure trente on embarque.

 

L'Ile Uros

Cette ile ou devrais-je dire ces îlots en roseaux ne m'ont pas emballé à 100%. Je m'explique … Nous arrivons en bateau moteur (25 soles allé/retour pour les deux îles), nous devons payer un droit d'entrée (5 soles) puis le bateau « s’amarre » à un ilot et là, le spectacle commence !!! On nous attend de pied ferme, on nous fait nous asseoir et on nous explique la « composition » du lac, le monsieur avait, je dois l'avouer, beaucoup d'humour, puis après on visite une « chambre » et là on nous habille en tenue traditionnelle (on ne nous force pas bien-sur!)

 

Uros

Après quelques minutes passées sur l'îlot, place à la balade en bateau "traditionnel " (pour 10 soles) poussé par un bateau moteur … Bref, pas top selon mon regard ! On traverse une partie de l'île pour rejoindre « l'îlot principal » où l'on peut se restaurer et boire un café … Le tout en 15 min je dirais.

L'ensemble des îlots en roseaux est joli et atypique. C'est tout l'aspect « carnaval » autour que je n'ai pas apprécié. Je sais bien qu'ils ont besoin de vivre et ils ont trouvé ce moyen pour gagner leur vie, je déplore juste ce côté « humain » non authentique qui selon moi gâche beaucoup. J'ai juste eu l'impression d'être un porte monnaie, aucune relation avec les locaux, aucun sourire authentique. Dommage mais pas grave, ça peut aussi se comprendre.

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (3)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (13)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (15)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (18)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (21)

 

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (29)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (33)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (39)

Ile Taquille

Après 2h30 de bateau, c'est longgggggggggggggggggggggggg, nous arrivons vers 12h sur l'île Taquille. A première vue, celle du bateau, rien de laisse apparaître que cette île est un petit bijou.

Nous débarquons et demandons où nous pouvons passer la nuit. En quelques secondes nous rencontrons Pascale qui sera notre maîtresse de maison. Une femme charmante, arborant une sourire qui rayonne sur toute l'île.

Nous avons faiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiim alors nous lui demandons s'il est possible de manger un plat végétarien. Pas de problème, en quelques minute notre déjeuné est servi. Une soupe en entrée, en plat principal des légumes, riz et omelette aux légumes, et du thé de coca & une autre herbe qui selon moi ressemble au thym.

Le ventre bien rempli, nous partons explorer l'île. Il fait beau, chaud, la vue est superbe : vue sur le lac avec en arrière plan les monts enneigé. Un régal pour les pupilles. Et en fait, on se croirait à la mer.

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (61)

Ici ça monte, et ça monte et ça monte encore et encore. Parfois effectivement ça descend un peu aussi. Mais c'est agréable, il n'y a pas de bruit, pas de véhicules, très peu d'animaux, les gens semblent assez réservés. Difficile d'accès je dirais même mais c'est pas grave, ici il fait bon vivre et notre famille d'accueil quant à elle, elle accessible et tellement belle. Nous passerons une nuit chez elle.

 Je vous présente l'arrière grand mère, Jérémy le petit fils et la grand mère Pascale

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (159)Jérémy

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (210)

Vanessa, la maman de Jérémy

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (225)

Samedi 23 Janvier, au Pérou c'est la pleine lune. Mathilde a pour habitude de faire des cérémonies de pleine lune et en nous promenant plus tôt dans la journée, nous avons trouvé l'endroit parfait pour célébrer la pleine lune.

A la tombée de la nuit, nous nous installons et nettoyons l'endroit avec de l’encens et de la sauge blanche amérindienne. L'endroit est selon nous un ancien temple, donc plein d'énergie et de spiritualité. L'endroit vraiment parfait !

Ma première cérémonie, et pas avec n'importe qui et pas n'importe ou non plus ! Le bonheur.

A la pleine lune, les énergies sont plus dense et plus forte, c'est donc le moment adéquat pour célébrer et prendre un bain de lune. Vous vous demandez en quoi consiste la cérémonie. On se nettoie énergiquement, chante des mantras, médite, respire, Mathilde invoque avec de très de beaux textes l'univers, et nous faisons part de nos intentions pour nous mais aussi pour vous. C'est un moment pour remercier ce que l'univers nous apporte, ce que vous nous apporter, mais aussi le moment de lâcher prise, de se laisser aller à ses émotions et de se réapproprier son corps et son esprit. C'est un moment de reconnaissance et bienveillance qui pour les non initiés peut paraître étrange mais n'ayez pas peur, ça ne fait que du bien. Et la lune à un pouvoir que nous n'imaginons pas. Laisser des habits dehors à la lumière de la lune et vous verrez ce qu'il se passe … Dormez vous toujours parfaitement bien lors de la pleine lune ou quelques jours avant ou après ??? Bref, de par ma petite expérience je suis convaincue en l'énergie que cette belle et pleine lune dégage. C'est que du bon, que du beau alors n'ayez crainte.

 

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (109)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (110)

Autant dire que j'ai mal dormi et en plus sur l'île dès que le soleil se couche le vent se déchaîne …

Avec Mathilde nous nous sommes réveillées au bon moment. Lequel à votre avis ???? Le levé du soleil.

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (142)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (144)

Puis après nous nous sommes recouchées, bin ouai, il ne faut pas exagérer, c'est encore trop tôt, puis au chaud dans notre lit on est bien.

8h30 un bon petit dej nous attend !!! Beignets et crèpes. Un régal.

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (158)

Puis la motivation pour explorer l'île n'est pas dès plus puissante. Pas bin grave, on va chiller ici. C'est pas pire comme endroit pour chiller et puis nous avons un copain avec qui jouer. Je vous (re) présente Jérémy.

Taquille avec Jeremy

IMG-20160125-WA0005

Wahou déjà midi, que le temps passe vite. C'est l'heure de packer nos affaires et aussi de déjeuner … manger encore. Mais on a faim, l'altitude ça creuse.

13h, Vanessa vient nous dire qu'il est l'heure de partir si l'on ne veut pas louper le bateau … Ha bon déjà, on est bien nous ici. Et heureusement qu'elle nous indique le chemin à prendre voir même heureusement qu'elle nous accompagne car honnêtement, nous serions allées au mauvais port. Une marche digestive de 30-45 minutes ne nous fait pas de mal au final !

14h30 le bateau m'est les voiles, retour à la civilisation.

Quel beau voyage, c'est exactement pour ça que j'aime voyager. Paysages, rencontres, fun, exotisme, différence, amour, échange, partage bref, la liste est longue mais sans déconner, le Pérou et ses habitants sont un peuple tellement adorable et non violent que c'est un régal. Je vous invite à visite ce pays, vraiment.

 

IMG-20160125-WA0006

IMG-20160125-WA0010

IMG-20160125-WA0013

IMG-20160125-WA0017

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (65)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (67)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (74)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (78)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (82)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (86)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (90)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (93)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (97)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (112)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (156)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (179)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (202)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (207)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (218)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (228)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (229)

Lac Titicaca, 23 & 24 jan (233)

En espérant que vous avez fait un beau voyage ... A très bienôt !

 

Bise & Love

Posté par melanierollinger à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2016

Dernière semaine

Hey hey hey j'entame la dernière semaine .... et pas avec n'importe qui mais avec ma copiiiiiiine Mathilde !!!!

Avec My Wife (1)

J'aurais passé mon temps à Cuzco avec Michèle. Nous avons flanné dans les rues, et mercredi après avoir mangé ensemble dans un super resto végétarien à tendance Indienne. Nous nous sommes séparées pour nous retrouver le soir car nous sommes allées à la gare de bus ensemble et nous sommes dit au revoir ou plutôt à bientôt ...

Dans le restau ou nous étions, il y avait à dispo des coloriges ... Donc atelier coloriage oblige par temps de pluie.

Michèle

Du coup, je me suis promenée dans les rues de Cuzco et j'ai découvert une ville vraiment très agréable. Pleins de rues avec de beaux escaliers permettent de se perdre et de voir de plus haut la vie à Cuzco.

Cuzco : 20 janvier

 

Cuzco, 20 jan (4)

Cuzco, 20 jan (5)

Cuzco, 20 jan (6)

Cuzco, 20 jan (8)

Cuzco, 20 jan (11)

Je dois l'avouer, ça m'a fait un pincement de dire au revoir à Michèle. Une belle personne, une de plus qui a égaillé mon séjour ici. Je quitte Michèle pour retrouver my wife. Et ça, vous n'imaginez pas à quel point ça me réjouis.

Je prends donc un bus de nuit de Cuzco pour rejoindre Arequipa, soit 11h de bus …

Arequipa : 21 Janvier

Dingdong, c'est moi, tu m'ouvres ! Mathilde squatte chez un ami et du coup nous avons un appart central et pas mal ou nous pouvons faire comme chez nous. Ça c'est du grand luxe ! Merci l'ami. Mathilde est en plein décalage horaire, elle a atterri le 18 ! Du coup, le rythme est « calme » … Je sais ce qu'elle est en train de vivre, je l'ai vécu y a pas si longtemps. Et franchement c'est fatiguant.

Nous sommes allées nous restaurer à midi en ville, puis retour à la maison, besoin d'une sieste. Et vers 15h, nous sommes allées visiter le Monastère. Très joli, voyez les photos.

La place des armes d'Arequipa

Arequipa, 21 jan (1)

Arequipa, 21 jan (5)

Pollution visuelle en masse à Arequipa

Arequipa, 21 jan (6)

Le Monastère

Arequipa, 21 jan (54)

Arequipa, 21 jan (13)

Arequipa, 21 jan (41)

Arequipa, 21 jan (65)

Puis ce matin à 7h nous sommes parties en direction du terminal pour 7h de route en bus pour Puno et le Lac Titicaca. Le fameux lac …

Puno, 22 jan (1)

Nous allons resté ici jusqu'au 26, puis le 26 nous reprendrons un bus pour Cuzco ou nous nous dirons au revoir … encore un au revoir ! (pas contente!)

Je prends un vol de Cuzco à Lima le 27 au petit matin, je dormirais sûrement à l'aeroport. Mimi me rejoindra à l'aéroport de Lima vers 7h et nous irons pour mon dernier jour visiter Lima. Puis le 28, encore un au revoir … (pas contente encore une fois!!!)

Et le 29 un bonjour : bonjour la France, le froid, l'hiver, « la reprise du chemin de l'école » … Bonjour année 2016 en France ! :)

 

Voici deux photos des paysages que nous avons traversé aujourd'hui entre Cuzco (3400m) et Puno (3800m)

 

Sur la route pour Puno (1)

Sur la route pour Puno (2)

Je dois avouer que je supporte un peu moins bien l'altitude ces derniers temps ou est-ce de la fatigue plus une activité physique plus intense, mais j'ai un peu de mal à respirer, ce qui jusque là ne m'avait pas posé de problème …

 

Posté par melanierollinger à 02:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]